Gérer son argent : Les 5 étapes clés

L’argent est un sujet tabou en France. C’est peut-être pour ça que l’école n’apprend pas à nos enfants comment gérer son argent. Pourtant une meilleure gestion de ses finances personnelles peut procurer une meilleure tranquillité d’esprit et permet également d’entrevoir l’avenir de manière plus sereine. Vous souhaitez, peut-être, avoir des plus gros revenus pendant votre retraite ou, encore mieux, prendre votre retraite avant l’heure notamment grâce à des investissements intelligents. Et c‘est certainement une très bonne chose dans la période actuelle où l’incertitude règne avec la réforme des retraites ou la crise du coronavirus. Mais avant d’envisager quoi que ce soit, il est primordial de commencer par la base à savoir comment mieux gérer votre argent. Voici les 5 étapes clés à suivre pour mieux gérer vos finances.

Les 5 étapes clés pour mieux gérer votre argent

Les 5 étapes pour mieux gérer votre budget
Les 5 étapes pour mieux gérer votre budget

1 – Faire un budget

Alors, je vous rassure de suite, il ne s’agira pas pour autant de faire un budget ultra détaillé non plus. Je pense que c’est contre-productif et au fond à part vous culpabiliser d’avoir acheté une tablette de chocolat, ça ne va pas apporter grand-chose. Mais on ne peut pas mieux gérer son argent sans avoir une vision de ce qu’on doit gérer. Ce que vous devez faire c’est avoir une idée grossière de la répartition de vos dépenses mensuelles. Pour cela, vous pouvez utiliser des applications qui facilitent la tâche du style Bankin. Mais aujourd’hui, la plupart des banques possèdent leur propre système de budget qui permet d’avoir d’un coup d’œil les gros postes de dépenses.

Et c’est ce que vous devez mettre en évidence. Dans quoi part votre argent ? Lorsque vous verrez qu’un trop gros pourcentage de vos dépenses partent dans un poste, c’est l’indication qu’il faudra peut être revoir vos dépenses. Et pour ça, il faudra être responsable, intelligent et se remettre en question.

2 – Éliminer ou réduire les dépenses facultatives

Et pour ça, vous devez avoir en tête la loi de Pareto. 20% des causes produisent 80 % des conséquences. Exemple: ça ne sert à rien de rogner sur le café à 2 € que vous buvez tous les matins au café du coin versus le loyer que vous avez et qui vous coûte une blinde. Et qui, en plus, est mal isolé et qui vous fait payer le double en facture de chauffage. De même, ça ne sert à rien (à ce stade-là) de rogner sur l’abonnement Netflix à moins de 10 € par mois, si à côté vous êtes fumeur et que vous dépensez (maintenant) 10€ par jour pour un paquet de cigarettes. Je sais. Ce n’est pas très fair-play ce que je dis pour les fumeurs mais aujourd’hui fumer est un luxe, qu’en réalité, peu de personnes peuvent se permettre.

Pensez aussi à changer de banque si nécessaire pour diminuer les frais. Aujourd’hui, les banques en lignes remplacent sans problème les banques traditionnelles pour les besoins du quotidien (compte courant, carte bancaire, épargne). Elles possèdent également des frais très réduits sur les placements plus intéressants comme les assurances-vie et les plans d’épargne en action.

3 – Rembourser ses (mauvaises) dettes

Toutes les dettes ne se valent pas. Il y a de la bonne dette et de la mauvaise dette. Pour avoir plus de détails, je vous renvoie à la différence entre un actif et un passif et le piège du crédit à la consommation. De manière simplifier, la bonne dette permet de vous enrichir et la mauvaise dette vous ruine tout les mois. Vous devez autant que possible rembourser vos emprunts à la consommation avec des taux d’intérêt élevés et prendre la décision de ne plus avoir recours au crédit à la consommation sauf si vous savez exactement ce que vous faites. Et si c’est le cas, assurez-vous d’avoir un taux d’emprunt globalement bas sur une durée la plus courte possible.

Si vous n’arrivez pas à rembourser vos dettes ou pas assez vite, c‘est à cette étape qu’il faudra rogner sur l’abonnement Netflix et encore plus serrer la ceinture. La priorité c’est de vous sortir de cet endettement.

3 bis – Se constituer une épargne de précaution

Cette étape peut être faite avant, après ou même pendant l’assainissement de ses dettes. Vous devez vous constituer une épargne de précaution. Cette épargne est un montant d’argent disponible très rapidement qui permettra d’encaisser les coups durs et les petits aléas de la vie. La bagnole à changer, vous piochez dans votre caisse. Le lave-linge qui tombe en panne, pas de problème, vous avez de l’argent de disponible.

On conseille en général d’avoir entre 3 et 6 mois de dépenses pour constituer l’épargne de précaution. Mais, vous devez moduler en fonction de votre propre situation. Si vous avez 3 enfants à charge et vous êtes indépendant ? Alors il est fort probable que le montant de votre épargne sera probablement un peu plus élevé. À vous d’arbitrer. Une fois que vous avez pioché dedans vous devez la reconstituer. À titre d’exemple et au vu de ma propre situation, je garde 10k € de disponible. Et comme en ce moment j’ai sorti de l’argent pour investir, en tapant dans cette épargne entre à cause de la crise sur le coronavirus, je prends le temps de la reconstituer.

Cet argent pourra être placé dans un livret A ou éventuellement une assurance-vie. Même si je recommande plutôt le livret A car au moins l’argent est disponible de suite en cas de nécessité.

4 – Ouvrir une assurance-vie et/ou un PEA

J’ai mis cette étape à la 4 place pour ne pas vous embrouiller, mais en réalité vous auriez pu commencer par ça. On recommande très souvent d’ouvrir une assurance-vie et un PEA ne serait-ce que pour « prendre date » et de pouvoir bénéficier des effets d’exonérations fiscales dans les 5 (PEA) et 8 (Assurances vies) années après cette date. Plus d’infos ici : Tout ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir un PEA.

Vous n’êtes pas obligé d’investir dans ces enveloppes si vous ne vous sentez pas encore ou si vous n’avez pas les bonnes connaissances. En général, il faudra juste s’acquitter d’un montant qui correspond au virement initial, ça dépend selon les banques et assureurs mais c’est aux alentours d’une centaine d’euros, pour ouvrir ce type de placement.

5 – Mettre en place un virement automatique

Un cochon tirelire pour mieux gérer son budget
Mettre un peu de côté tous les mois est un bon indicateur que vous savez gérer votre argent

Une fois votre épargne de précaution constituée, vous serez plus serein pour investir. Si vous avez du mal à investir parce que vous dilapider l’argent avant, ça peut être une bonne chose de mettre en place un virement automatique tout les mois (ou trimestre ou ce que vous voulez) pour vous forcez à avoir une bonne routine d’épargne et d’investissement. De cette manière vous n’aurez pas tellement à vous en soucier et vous serez libre de disposer des derniers restants de la manière dont vous le souhaitez.

Si à ce stade vous ne comprenez pas trop l’intérêt d’investir régulièrement alors je vous renvoi vers l’article sur les intérêts composés. Et j’en profite aussi pour rappeler si c’est nécessaire que vous ne devez investir que l’argent dont vous n’avez pas besoin dans un avenir proche. Et qu’investir peut causer des risques de pertes de capital.

Une fois que vous aurez atteint ce stade vous aurez améliorer la gestion de vos comptes et acquis de bonnes habitudes financières. Vous pourrez désormais vous consacrer à augmenter vos revenus ou encore diversifier vos sources de revenus. Vous pourrez par exemple investir dans l’immobilier ou investir en bourse en vous présentant à la banque avec un dossier beaucoup plus séduisant. Désormais vous avez toutes les cartes en mains pour mieux gérer votre argent.

Photo par Michael Longmire, StellrWeb, Alexander Mils sur Unsplash

Leave a Reply