Une introduction aux finances personnelles

Le sujet des finances personnelles est un sujet à la mode. Il y a, et c’est une très bonne chose, de plus en plus de blogs, de site, de podcasts ou de groupes de discussion qui proposent du contenu (francophone) sur l’investissement ou la gestion de son argent. Bref ce qu’on regroupe sous le terme de « finances personnelles ». Mais, de quoi s’agit-il quand nous parlons de finances personnelles ? Pourquoi s’intéresser aux finances personnelles ? J’aimerais me servir de ces questions pour aborder différents sujets et répondre à différentes questions avec vous qui, je pense, permettront un peu mieux de comprendre l’intérêt d’un blog sur les finances personnelles comme celui que vous lisez actuellement.

Les finances personnelles, c’est quoi ?

Tout commence par un problème. La seule chose qui change c’est la nature de ce problème.

Tout commence par un problème
Tout commence par un problème

Pour certains, le problème réside dans le fait qu’ils se retrouvent à découvert à la fin du mois. Cette situation est difficilement tenable sur le long terme, il est nécessaire de se faire aider pour sortir de la spirale. Pour d’autres, ce n’est pas une question de fin de mois difficile, au contraire, les poches commencent à se remplir. Mais, n’ayant jamais appris à gérer leur argent (parce que ça ne s’apprend pas à l’école) on se retrouve un peu dépourvu sur la manière d’utiliser au mieux ses deniers. Pour d’autres encore, qui ont compris que « le temps c’est de l’argent » et qu’apparemment ils en manquaient (de temps), ils trouvent dans l’argent un magnifique outil pour permettre d’avoir la plus grande richesse au monde à savoir le temps, ce qu’on appelle aussi : « la liberté financière ». La liberté d’avoir le temps pour se consacrer à ce qu’on souhaite sans contraintes.

Mais il y a également ceux qui n’ont pas de problèmes. Et c’est déjà en soi, un problème. La petite routine de leur travail leur convient, la paie n’est pas forcément mirobolante, mais elle permet de vivre et d’avoir quelques loisirs par-ci par-là.

Et dans ce cas, deux options sont possibles :

  • Soit pour vous « la vie est un long fleuve tranquille » et vous aurez une vie paisible correspondant à vos attentes.
  • Soit, un jour, vous allez vous réveiller et vous rendre compte que la vie a peut-être un peu plus à vous offrir qu’un métro-boulot-dodo (et occasionnellement des vacances à Barcelone, ou autre part d’ailleurs).

C’est ce réveil,qui peut être très désagréable selon le stade de votre vie où vous vous trouvez. Et croyez-le ou non, mais il vaut mieux avoir ce réveil le plus tôt possible plutôt qu’à un âge ou il est difficile de pouvoir rectifier le tir. Et c’est d’ailleurs pour ça que ce blog s’adresse (essentiellement) aux milléniaux.

La solution au problème ? Les finances personnelles.

L’argent ne fait pas le bonheur. Mais le manque d’argent encore moins. Il permet effectivement d’avoir une plus grosse voiture ou une plus grosse maison. Mais, au-delà des considérations matérielles, l’argent est surtout un outil qui permet simplement d’améliorer ses conditions de vie. Que ça soit avoir plus de temps pour ses passions, une maison plus grosse, comme on l’a déjà dit. Mais aussi une tranquillité d’esprit en cas d’aléas de la vie. Pour ça, on doit apprendre le jeu de l’argent.

Je sais qu’il est immoral de dire que l’argent est un jeu, et je vous rassure, je viens d’une famille très modeste où l’argent était tout, sauf un jeu. Pourtant, l’argent a ses propres règles et son propre fonctionnement qu’il faut connaitre si l’on souhaite jouer correctement à ce… jeu.

Faire un budget, investir, comprendre le mécanisme de l’inflation, entreprendre, etc. Autant de paramètres et d’actions avec lesquelles jongler pour jouer au jeu de l’argent. Et c’est tout simplement ça qu’on appelle les finances personnelles. « Près de 60 % des personnes […] ne maîtrisent pas l’effet de l’inflation sur leur pouvoir d’achat ou le calcul d’un intérêt sur un placement ». Des chiffres inquiétants parce qu’ils ne peuvent mener qu’à une chose : l’appauvrissement. Alors même si votre but n’est pas de vous enrichir, les finances personnelles peuvent, au moins, vous permettre de ne pas vous appauvrir à cause du temps qui passe.

Le millénial indépendant souhaiterait vous donner les éléments pour jouer à ce jeu dans les meilleures conditions.

Comment apprendre les finances personnelles ?

Les plus sceptiques peuvent penser que « l’argent », ça ne s’apprend pas. Et que, dans le cas où l’on souhaiterait améliorer son niveau de vie, devenir riche, ça ne s’apprend pas. Il y a une analogie que j’aime bien. C’est celle du Rubik’s cube.

Un Rubik's cube. Ou l'analogie des finances personnelles.
Un Rubik’s cube. Ou l’analogie des finances personnelles.

Avez-vous essayé de résoudre un Rubik’s cube ? Ce casse-tête assez célèbre qui consiste à remettre des parties articulées dans le bon ordre pour reconstituer les faces colorées. Il est peu probable que vous arriviez à la reconstituer par vous même. En revanche, avec la bonne méthodologie, vous pouvez le reconstituer très facilement en moins de 3 minutes (pour les curieux, c’est par ici). Et, avec cette méthode, n’importe qui peut résoudre un Rubik’s cube. Pour l’argent, c’est pareil. Mais pour autant existe-t-il une recette miracle qui permet d’être plus riche ?

Et l’on en vient au problème des coachs en finances personnelles et en investissement sur les réseaux sociaux.

Les gourous en finances personnelles

« Comment devenir rentier à 25 ans grâce à l’investissement locatif », « Comment gagner en bourse et être financièrement indépendant dans 5 ans » ? « Les 10 solutions pour atteindre l’indépendance financière »… Est-ce que ce genre de titre vous parle ? Probablement que oui, parce que c’est un ensemble d’accroches un peu « clickbait » qui pullule sur les réseaux sociaux ou sur les articles de blog. Derrière ces titres se cache la plupart du temps des gourous en investissement et finances personnelles qui vont vous proposer une formation pour devenir, comme eux, rentier grâce à l’investissement locatif, le blogging, les cryptomonnaies, *insérez ce que vous souhaitez*. Loin de moi l’envie de critiquer ces pratiques parce qu’au fond, bien que je ne vende pas de formations ou d’e-book (pour l’instant), je suis un peu pareil.

Merci aux « experts » en finances personnelles

On ne va pas se mentir, tout le monde a bien compris que la majorité de ces experts ou gourous faisaient leur beurre non pas par ce qu’ils prétendaient faire, mais par la vente de produit en rapport avec l’activité. Par exemple, les investisseurs dans l’immobilier ont pour la plupart fait fortune non pas grâce à l’immobilier mais grâce à la vente de formation en rapport avec l’immobilier (ou même avant de se lancer dans le business du marketing internet). Mais est-ce pour autant que le fond de leur message n’est pas vrai ? Il y a d’une part ceux qui considèrent que cette pratique est purement et simplement une arnaque. Comme ici : L’arnaque des rentiers de l’immobilier locatif ! Devenir riche sans travailler serait possible ? D’autres, en revanches, sont plus nuancés sur le sujet des formations notamment comme cet article sur Comment repérer les arnaques à l’indépendance financière.

Aujourd’hui, j’ai un peu plus de recul parce que vous êtes nombreux, et je vous en remercie, à m’envoyer des messages et me poser des questions. Et une des questions que je vois le plus concerne la véracité des propos de ces experts en finances personnelles et en investissement (dont encore une fois, je fais partie indirectement même si je ne me proclame pas expert, loin de là). Et s’il y a un point où l’on peut, au moins, remercier ces experts, c’est qu’ils ont permis de remettre en cause votre manière de penser ou, tout du moins, de vous poser un certain nombre de questions.

La vérité sur les finances personnelles ?

« Est-il oui ou non possible d’avoir un investissement rentable dans l’immobilier » ? « Est-il possible de devenir rentier grâce à l’immobilier » ? Je parle de l’immobilier parce que c’est un sujet que je connais mieux, mais il pourrait en être de même avec les questions sur la bourse, sur les options binaires, sur les cryptomonnaies et que sais-je. Alors maintenant que j’ai un peu plus de recul sur ces sujets (sans pour autant détenir la vérité absolue), je me sens plus à l’aise pour vous répondre.

Oui. Mais …

La réponse est oui, mais...
La réponse est oui, mais…

Vous vous en doutez probablement déjà, la réponse ne peut, simplement, être répondu par oui ou pas non. Oui, il est possible de faire des investissements rentables, oui il est possible de devenir « rentier » très tôt. Oui, c’est théoriquement possible de faire à peu près tout ce que les vendeurs de rêves prétendent vendre. Mais à quel prix et sous quelles conditions ? Sous toutes ces annonces qui peuvent paraitre trop belles pour être vrais, il y a parfois des vérités un peu moins sexy qu’il faut prendre en compte.

Oui, il est possible d’avoir des rendements dans l’immobilier de 10 ou 20%. Mais cela implique très certainement de faire de la colocation ou de découper des propriétés (faire plusieurs studios dans une maison) à un tel point qu’il y a un risque de rendre le bien invendable (ou alors de refourguer la patate chaude à un autre investisseur).

Oui, il est possible de négocier des biens à -10% – 30% – 50%. Mais cela nécessite de faire de nombreuses visites avec une offre à la casse à chaque fois. Statistiquement, il y a bien un moment ou ça va passer. Sauf que le bien ne se situera vraisemblablement pas dans une zone plus attractive en flux tendu.

En bref, là ou je veux en venir, c’est que très certainement qu’il est possible de faire des choses formidables et de gagner de l’argent mais en réalité ce n’est tout simplement PAS si tranquille et si simple que ça. Et encore, j’ai utilisé le mot « simple ». Mais si, c’est simple à comprendre et à exécuter. C’est juste que ça demande une bonne organisation, une bonne méthodologie et beaucoup de dévouement. Mais, encore une fois est-ce que c’est impossible ? Non.

Un exemple

La meilleure manière d’en avoir le cœur net, c’est de tester. Et j’ai fait le test en achetant un petit bien immobilier que j’ai proposé à la location. Je voulais vraiment savoir si il était possible d’acheter un bien dont les loyers permettaient de gagner plus que la location. Ce qui me paraissait à l’époque impossible et « trop beau pour être vrai ». Ce bien que je propose en colocation a été négocié avec un rabais d’un peu plus de 10% et aujourd’hui est rentable. Donc le loyer rapporte plus que l’emprunt (et les frais annexes et impôts). Oui, mais ce n’est pas pour ça que je n’ai pas à anticiper des dépenses et des risques qui peuvent ruiner la rentabilité (et me pourrir la vie d’ailleurs). En revanche, ce qui m’a le plus étonné, c’est, de loin, lorsque la banque a considéré que le bien était suffisamment rentable et qu’à leurs yeux c’est comme si je n’étais pas endetté. La banque prend 70 à 80% des revenus locatifs dans son calcul pour la capacité d’endettement. En clair, si vous avez un emprunt immobilier de 1000 € par mois qui génère 800 € de location par mois, vous êtes considéré comme « pas endettés ».

J’ai donc pu enchainer avec un deuxième bien (qui va me servir de résidence principale + location saisonnière si tout se passe bien quand les travaux seront faits). Si j’avais pris la décision d’accumuler des biens locatifs rentables, j’aurai pu. Mais jusqu’à un certain niveau ou la banque considère qu’il y a trop d’endettement sur notre tête même si c’est rentable. Et ça me permet d’aborder ce que je veux vous faire comprendre depuis 2 ou 3 paragraphes maintenant. Que oui il est possible de s’enrichir mais que ça ne peut pas se faire sans une véritable gestion du risque et une bonne gestion des mécanismes de l’argent. Le millénial indépendant souhaiterait vous donner des outils pour justement gérer ce risque et apprendre ces mécaniques.

Les finances personnelles : le jeu dont vous êtes le héro.

Les finances personnelles : le jeu dont vous êtes le héro
Les finances personnelles : le jeu dont vous êtes le héro

Alors pour répondre à tout ceux qui ont des interrogations sur l’utilité des finances personnelles ou la véracité de ce qu’on peut entendre à leurs sujets. Pour moi, les finances personnelles (intimement lié avec le développement personnel) c’est un véritable moyen de devenir plus riche, certes, mais surtout simplement d’améliorer ses conditions de vie. Même si le bouquin est un peu décrié, je remercie Robert Kiyosaki de m’avoir un peu retourné le cerveau dans son livre père riche père pauvre. Je remercie aussi les vendeurs de tapis et de formations sur Youtube pour m’avoir permis de questionner (un peu plus) le monde qui m’entoure et mon rapport à l’argent. Si eux ils y ont réussi (et cela, quelle que soit la manière) alors je peux y arriver.

Le but du jeu n’est pas forcément que tout le monde devienne rentier avec 10 000 € / mois dans l’immobilier. Enfin si c’est votre souhait, allez-y, faites. Mais ça ne sera pas sans risques. En revanche, le but du jeu des finances personnelles c’est véritablement d’améliorer sa propre situation. Et pas de regarder celle du voisin. En ce qui me concerne, je ne suis pas rentier avec l’immobilier ou avec mes connaissances des finances personnelles. Par contre, j’ai considérablement pu améliorer mes revenus, mes conditions et ma qualité de vie. Et c’est ça que je souhaiterai vous partager au travers de ces écrits. Pour que, vous aussi, vous ayez de bonnes cartes pour jouer au jeu de l’argent, si on peut dire ça comme ça, pour améliorer votre propre vie quelque soit là où vous vous situez actuellement.

Alors si je peux me permettre de donner un conseil…

Changez de logiciel

Vous devez toujours être sceptique et questionner ce qu’on vous dit. C’est du bon sens. Mais vous devez peut-être aussi désinstaller le bon vieux logiciel que votre culture et votre histoire vous ont peut-être mis dans la tête. En tout cas, moi je l’avais dans la tête. Une fois qu’on a réussi à désinstaller ce logiciel, on s’affranchit de ses croyances populaires, on voit le monde un peu différemment et l’on comprend qu’il y a des opportunités partout, que la vie est un jeu et que l’argent est un outil ou plutôt des cartes à jouer. Chaque jour, je découvre de nouvelles choses que j’ignorai. Deux exemples :

  • Il est possible de construire des habitations sur certains terrains agricoles si, et seulement si le bien sert à l’exploitation des terres agricoles (maison d’agriculteur, local agricole, etc.). Mais bien souvent, il est possible de vendre ce terrain après coup en tant que maison d’habitation classique. C’est un vrai sujet pour les notaires qui se retrouvent avec des terrains avec un changement de destination (Agricole => Habitation).
  • J’ai appris récemment que (majoritairement) de jeunes femmes faisaient de l’achat et revente de sac de luxe. Les marques de luxe font régulièrement des nouvelles collections en édition limité. Pour éviter qu’une personne achète tout les sacs, il faut apparemment s’inscrire à une liste d’attente pour pouvoir acheter le sac (d’après ce que j’ai compris). Ainsi, il est possible d’acheter un sac 500 € mais de le revendre à 2, 3 voir 4 fois sa valeur par rareté.

Ça me fait penser à une phrase qui m’a marqué dans le livre père riche père pauvre de Robert Kiyosaki que je mentionnai plus haut.

Continuez de travailler, les gars, mais plus vous oublierez rapidement votre besoin de toucher un salaire, plus votre vie adulte en sera facilitée. […] bientôt votre intelligence vous indiquera des moyens de gagner de l’argent bien au-delà de ce que je pourrais me permettre de vous payer. Vous verrez des choses que les autres gens ne voient jamais. La plupart des gens ne discernent pas ces occasions, car ils ne recherchent que l’argent et la sécurité; voilà pourquoi ils n’obtiennent que ça. A partir du moment où vous discernerez vraiment ce qu’est une occasion, vous serez capables de voir toutes les autres pour le reste de votre vie.

Le père de Mike à Robert et son ami Mike – Père riche père pauvre.

Conclusion sur les finances personnelles

Alors en guise de conclusion de cet article un peu décousu sur les finances personnelles, j’espère vous avoir donné envie d’en apprendre plus sur le sujet. Soyez à l’écoute et gardez un esprit critique sans pour autant vous braquer à la moindre incompréhension. Encore une fois, le but n’est pas simplement de devenir riche, mais simplement d’améliorer sa propre vie. De passer du niveau 1 au niveau 2. Et même si vous êtes au niveau -3800 alors passez au niveau – 3799 sera déjà une victoire pour vous. Et si c’est quelque chose qui vous intéresse, vous pouvez vous abonner à la newsletter pour qu’on reste en contact. En espérant que ces quelques conseils vous donneront de bonnes cartes pour pouvoir jouer le jeu de l’argent.

Sources :
Lepoint.fr Culture financière les français sont mauvais élèves.
Leblogpatrimoine.fr L’arnaque des rentiers de l’immobilier locatif ! Devenir riche sans travailler serait possible ?
Money-doctor.fr Comment repérer les arnaques à l’indépendance financière
Photo par Elijah Ekdahl, Nik Shuliahin, TK Hammonds, Gamal Eldin sur Unsplash

2 Comments

  1. Super article encore une fois sur un sujet potentiellement vaste mais tellement important. On pourrait meme s’étonner d’apprendre a faire des equations a 4 inconnues a l’école, mais pas une seule base de gestion de son argent.

    Je ne veux pas diriger tes lecteurs vers la « concurrence » mais cet article d’un autre site français (assez rare pour être note), est très bien fichu je trouve:

    https://avenuedesinvestisseurs.fr/allocation-patrimoniale-repartition-allocation-ideale-actifs/

    Julien

    • Hello, merci pour ton commentaire. Il n’y a pas de concurrences, toute ressource et bonne à partager, surtout quand c’est une source aussi solide !

Leave a Reply