La différence entre un actif et un passif

Vous avez lu des ressources pour maitriser mieux vos finances et vous êtes certainement tombé sur la notion d’actif et de passif sans pour autant la comprendre. Vous vous demandez probablement quelle est la différence entre un actif et un passif ? Alors, attention, on ne va pas parler de la notion comptable d’un actif et d’un passif ici. On va aborder la notion qui a été popularisée par Robert Kyosaki dans son best-seller « Père riche père pauvre ». Livre que je ne peux que recommander. Dans son livre, il parle d' »Assets » (actifs) et de « Liabilities » (dettes ou passifs). Alors, détaillons sans plus attendre la différence entre un actif et un passif.

Edit: vous pourrez trouver mon avis sur faut-il lire « Père riche père pauvre » à cette adresse.

La définition d’un actif et d’un passif

Un actif est un bien qui vous rapporte de l’argent. Un passif est un bien qui vous coute de l’argent. C’est aussi simple que ça. On entend par « bien », aussi bien les objets matériels que les objets « immatériels ». Un actif peut aussi être considéré comme un élément de votre patrimoine qui rapportera de l’argent alors qu’un passif sera considéré comme une pièce de votre patrimoine qui vous coutera plus d’argent qu’elle n’en rapporte réellement. Pour vous donner un exemple que tout le monde comprend facilement : le bien immobilier.

Quelques exemples pour bien comprendre la différence entre un actif et un passif

Si, demain, vous achetez un bien immobilier, et que vous le mettez en location. Félicitations, vous avez acheté un actif. Vous pouvez même calculer la rentabilité de votre bien immobilier qui sera du montant du loyer mensuel multiplié par 12 divisé par le prix d’achat. Alors, on est bien d’accord que c’est le rendement brut parce qu’en « Net » il faut déduire tout un tas d’impôts à payer et de frais. Au moins ça donne une idée. Mais vous comprenez bien que ce bien va (devrait) vous rapporter de l’argent.

À l’inverse, si vous avez acheté votre bien et que vous vivez dedans vous avez acheté un passif. Il va vous coûter de l’argent. Avant de continuer, je précise que c’est un débat qui ne date pas d’hier. Est-ce que la résidence principale est un Actif ou un Passif. Vous trouverez des arguments dans les deux camps. D’un côté, être propriétaire vous empêche de jeter de l’argent par la fenêtre tout les mois. De l’autre côté vous allez dépenser bien plus en prix d’achat, intérêts bancaires, frais de notaire et frais de réparation qu’un simple loyer. Donc, personnellement, je considère que c’est un passif.

La voiture est un très bon exemple de passif. Ça coûte en général très cher à l’achat (même d’occasion), ça coûte très cher en essence et ça coûte une blinde en réparation. La voiture est un gouffre financier par excellence. Certains lecteurs diront que la voiture est, pour beaucoup, obligatoire pour aller travailler. Certes, mais là n’est pas le sujet. La voiture reste un gouffre financier et est donc un passif. En revanche, certains ont réussi à faire en sorte que la voiture soit un actif en la louant par exemple sur des sites comme Getaround ou même en devenant chauffeur Uber.

Pourquoi la différence entre un actif et un passif est si importante ?

Si vous avez bien compris la différence entre un actif et un passif alors vous êtes prêt à entendre le plus grand secret des gens fortunés. Ce qui explique (en partie) pourquoi et comment les gens riches font pour s’enrichir davantage (et les gens pauvres s’appauvrir tout autant …) :

Acheter des actifs et achetez le moins possible de passif. C’est tout.

La différence entre riche et pauvre et expliquée par la différence entre actif et passif.
Oui c’est du paint … Mais si vous avez compris ça vous avez tout compris.

Si on regarde les dépenses de monsieur et madame tout le monde il pourrait se découper comme ça : Mr et Mme Tout-le-monde ont une source de revenus (disons leurs salaires), ils paient le loyer, la voiture (qui coûte un bras), les dépenses quotidiennes, un petit crédit pour un voyage de temps en temps, les taxes et les impôts et s’ils le peuvent ils mettent de côté pour le mois suivant. Et vous répétez ça jusqu’à l’infini.

Si vous regardez en revanche les dépenses d’un couple qui essaie davantage d’acheter des actifs, ça donnerait plutôt ça. Mr et Mme Achetes-des-actifs ont des sources de revenus. (leurs salaires et l’argent qui provient de leurs actifs.) Ils essaient de minimiser considérablement leurs dépenses notamment dans les passifs. Ils ont un petit loyer, pas de voiture, pas de crédit pour des dépenses futiles, avec l’excédent qu’ils ont ils vont acheter des actions, mettre de côté pour l’achat d’un bien immobilier. Sauf que le mois suivant, ils auront mathématiquement un peu plus d’argent que le mois précédent.

Votre niveau de revenu n’a pas d’importance

Ce qu’il faut comprendre, c’est que ce n’est pas tellement le niveau de vos revenus qui importe c’est la manière dont vous dépensez qui va faire toute la différence. Si vous achetez des actifs, vous allez vous enrichir. Si vous achetez des passifs vous resterez probablement à votre niveau actuel, pire, vous vous appauvrirez. Évidemment, un individu qui tourne à 10k€ par mois aura plus de facilité qu’un smicard. Mais si un smicard arrive à mettre de côté 100 euros par mois et qu’une personne à 10k€ ne mets rien du tout alors le smicard sera toujours plus riche de 100 €.

J’ai déjà eu affaire à des personnes qui n’arrivaient pas à mettre de côté alors qu’ils possédaient de très gros salaires. Il faut le voir pour le croire. Ça peut paraitre peu crédible, mais c’est un phénomène bien connu qu’on appelle en anglais « Lifestyle creep » et qu’on pourrait traduire en Français par … « inflation de style de vie » ? Quand vos revenus augmentent, votre standard de vie augmente également. Fini les sorties à la petite brasserie du coin maintenant vous allez dans de l’étoilé. De même que vous troquez vos vacances en Bretagne par un trip à Bali. Croyez-le ou non ça coûte bien plus. Une fois qu’on est habitué à un style de vie difficile de s’en défaire.

Des exemples d’actifs et de passifs

Voici une liste non exhaustive d’actif

  • Un bien immobilier qui est mis en location
  • Des actions qui vous rapportent des dividendes
  • Un portefeuille boursier comme le PEA (voir comment ouvrir un pea)
  • Une entreprise qui génère des revenus
  • Une oeuvre d’art
  • Investir dans une montre de collection
  • Une voiture de collection
  • Des objets de la vie courante que vous mettez en location (Perceuse, outils de jardinage)
  • Un gamin, si c’est une star de Youtube

Si vous vous posez la question sur la place des oeuvres d’art, des montres et des voitures de collections c’est parce qu’en général les pièces de collection s’apprécient avec le temps. De bons achats pour se protéger de l’inflation. Par exemple, une voiture de collection, bien qu’elle coute un certain prix pour l’entretien, elle pourra voir sa côte augmenter avec le temps.

De même que voici une liste non exhaustive de passifs

  • Une voiture
  • Une résidence principale
  • Les abonnements à des services (Netflix, Spotify, …)
  • Quasiment tous les produits de consommation courante (hors alimentation)
  • Les cigarettes, de l’argent qui part en fumée.
  • Les jeux d’argent, statistiquement vous êtes toujours perdants.
  • Les prêts à la consommation pour acheter des passifs.
  • Un gamin, si ce n’est pas une star de Youtube

En conclusion

Cette notion d’actif et passifs et fondamentalement si vous souhaitez redevenir plus indépendant financièrement. Si vous souhaitez vous enrichir davantage, il faut que vous arriviez à identifier puis acheter des actifs pour vous constituer un patrimoine et des revenus supplémentaires. À l’inverse, vous devez diminuer le plus possible les passifs que vous avez dans votre vie.

Et vous, où en êtes-vous ?

N’hésitez pas à faire le bilan de votre situation. Prenez une feuille de papier et tracez un tableau avec deux colonnes. À gauche les actifs et à droite les passifs. Écrivez dans chaque colonne ce que vous possédez. Si vous débutez, il est fort probable que la liste des passifs soit bien plus longue que celles des actifs. C’est normal. Mais si vous voulez reprendre le contrôle de vos finances et vous enrichir, il va falloir diminuer considérablement vos passifs. Encore mieux, peut-être pouvez-vous transférer un élément de votre case passif à la case actif.

Alors, où en êtes vous ?

Si vous voulez vous procurer le livre « Père riche Père pauvre » c’est par ici

Père riche père pauvre

Photo par Matt Lamers sur Unsplash

2 Comments

  1. Bonjour,

    Merci pour ce site web que j’ai découvert sur Reddit. Je trouve que c’est une ressource francophone qui manquait, et qui fait bien le pont entre ce que l’on peut trouver sur certains blogs américains et les circonstances spécifiques à la France. J’ai beaucoup apprécié l’article sur les retraites notamment, qui est bien documenté.

    Je suis un peu plus mitigé sur celui-ci. Le livre Rich Dad Poor Dad est sûrement très bien, et c’est certain qu’il s’agit d’un classique outre-Atlantique. Néanmoins cette histoire d’actif/passif est une interprétation propre à l’auteur, qui ne repose sur rien de concret. D’un point de vue comptable, c’est totalement faux. Cela mélange la notion d’actif avec celle de produit, et celle de passif avec celle de charge. En somme on confond bilan et compte de résultat.

    Le bilan est le patrimoine. Dans ce patrimoine, le passif est l’ensemble des ressources (d’où vient l’argent ? fonds propres ? dette ?), et l’actif est l’ensemble des emplois (comment est utilisé cet argent ? voiture ? maison ? achat d’actions ?). Un actif et un passif peuvent rapporter ou coûter de l’argent, ce n’est pas le critère pertinent.

    Le compte de résultat représente l’enrichissement ou l’appauvrissement du patrimoine sur un exercice comptable donnée. C’est la somme des produits (les recettes), diminuée de la somme des charges (les dépenses).

    Je comprends l’utilisation de la formule choc par Kiyosaki, mais elle est fausse. Ce qui est dit avec cette histoire d’actif passif c’est simplement qu’il faut vivre en dessous de ses moyens et qu’il faut investir l’épargne résiduelle dans des choses qui sont susceptibles de prendre de la valeur et d’à leur tour générer des revenus. Bref épargner et investir…

    A bientôt !

    • Bonjour Thibaut,

      Tout d’abord, merci d’avoir pris le temps de commenter. Ensuite, je tenais à dire que tu as tout à fait raison.

      Comme je l’ai dis dans l’introduction la notion d’actif et de passif décrit dans cet article n’est en rien une définition comptable. J’ai voulu reprendre celle de l’auteur de ce livre (qui m’a beaucoup impacté) et qu’on retrouve peu partout sur internet. R. Kiyosaki a le mérite d’avoir simplifier un concept clef : il faut acheter des choses qui rapportent de l’argent (bref investir) et diminuer au maximum ce qui coûte de l’argent. C’est cette notion capitale que je voulais détailler ici.

      Si je devais être plus critique, je dirais que les propos sont mals traduis. Dans le livre original, l’auteur parle d’Asset (bien) et de liabilities (dettes) ce qui a plus de sens (à mon avis) que actif ou passif. Mais ce n’est que mon point de vue.

      En tout cas je te remercie de ta participation. Je voulais, comme tu l’as remarqué proposer un site que spécifique au « cas » Français. Si tu as des souhaits de sujets que tu voudrais voir traité n’hésite pas à en faire part.

      A bientôt 😉

Leave a Reply