7 techniques de « house hacking »

Le logement reste le principal poste des dépenses des Français. Que vous soyez propriétaire ou locataire de votre habitation principal, vous vous rendez compte que même si vous habitez un bien dans vos moyens, les mensualités restent un poid important dans votre budget. Si vous souhaitez diminuer les dépenses liées au logement alors le « house hacking » pourra peut-être vous aider à régler vos problèmes.

Qu’est-ce que le « house hacking » ?

Le « house hacking », que l’on pourrait traduire en Français par « hack du logement », est un ensemble de technique qui permet de diminuer le coût de son logement. De le réduire à zéro, et encore mieux, de gagner de l’argent. Que l’on soit propriétaire ou locataire, en famille ou célibataire, il y a peut-être une solution qui pourra vous convenir.

Pourquoi faire du house hacking ?

Il peut y avoir plusieurs raisons. Mais le constat de base est toujours le même. Être propriétaire coûte cher et selon le bien que vous achetez cela peut considérablement endommager vos finances et votre capacité d’endettement pour faire de l’investissement locatif par exemple. Même, si vous êtes locataire, vous habitez peut-être un grand appartement avec un coût non négligeable. Il y a toujours un moyen d’optimiser ses dépenses.

Selon l’INSEE, en moyenne 23% des revenus seraient dédiés au logement. Pourcentage qui n’a cessé d’augmenter depuis qu’il est recensé.  Le taux d’effort net, c’est à dire une fois les aides au logement déduites, atteindrait 42 % pour les ménages des 10 % les plus pauvres contre 18% en moyenne. Ce sont évidemment les ménages qui vivent en centres-ville qui sont le plus touchés par les hausses du prix de l’immobilier.

Découvrons, sans plus attendre, des techniques pour permettre de diminuer le coût du logement afin d’améliorer sa situation financière.

Techniques de house hacking

Les 7 techniques de house hacking

1. La Colocation

C’est de loin la plus simple et c’est probablement à celle-là que vous pensez quand on parle de « house hacking » (mais il y en a d’autres) ! Pourquoi ne pas refaire une colocation comme pendant vos années étudiantes ? La colocation permet de partager efficacement le coût du logement par le nombre de colocataires. Mais, dans certaines villes, notamment les villes étudiantes, les appartements en colocations se louent très bien. Si vous êtes propriétaire d’un grand espace vous pouvez considérablement diminuer vos dépenses voir même gagner de l’argent si vous avez de nombreux colocataires.

2. Louer ses chambres disponibles sur Airbnb

Dans le prolongement de la colocation, pourquoi ne pas louer ses chambres disponibles sur des sites comme airbnb ou bedycasa ? L’avantage, par rapport à la colocation, est qu’il s’agit de location courte durée. Vous n’aurez pas à avoir un colocataire avec vous à longueur de journée. De quoi satisfaire les personnes ou familles qui souhaitent avoir de l’intimité de temps en temps tout en augmentant ses revenus.

3. Aménager et louer une dépendance

Certaines propriétés sont pourvues de dépendances. Un véritable atout qu’il serait dommage de ne pas considérer. Rénover une dépendance au fond du jardin peut, en plus d’ajouter de la valeur à votre bien, offrir une possibilité locative supplémentaire. De même qu’il ne s’agît pas nécessairement d’héberger une personne. Si vous avez un garage, mais pas de voitures, pourquoi ne pas le mettre à disposition de quelqu’un d’autre ? Des sites comme ouistock.com proposent même de louer des caves ou des box comme espace de stockage.

4. Acheter un immeuble composé de plusieurs lots

Il n’est pas question ici d’acheter une barre d’immeuble avec 200 appartements. Mais, dans certaines villes de province, il est encore possible de trouver des petits immeubles composés de 3 ou 4 lots qui sont à un prix encore abordable. Vous pouvez vivre dans un des appartements (le plus petit par exemple) et profiter des autres logements pour les mettre à la location. Pourquoi ne pas également les louer sur des plateformes de location courte durée ou en location meublée pour augmenter la rentabilité de l’investissement ?

5. Acheter, Rénover, Revendre

Une stratégie un peu plus compliquée à mettre en place parce qu’elle nécessite de s’y connaitre en bricolage. Mais, si vous êtes doué de vos mains, il est particulièrement intéressant d’acheter des maisons avec des travaux à réaliser et de réaliser les travaux vous même. Si vous arrivez à valoriser votre bien alors vous pourrez peut-être le revendre avec une jolie plus-value à la clef. Si vous avez bien calculé votre coup alors vous n’aurez, au final, pas dépenser d’argent. Cerise sur le gâteau, il n’y a pas de taxe sur la plus-value sur la résidence principale (même si la question a été remise sur le devant de la scène par le gouvernement récemment) de quoi se constituer un petit pactole.

6. Louer pendant ses vacances

Si vous souhaitez partir en vacance, sachez qu’il est tout à fait possible de louer son logement. Des sites comme bnbsitter vous proposent un service de conciergerie qui vous permettra de rentabiliser votre logement pendant vos vacances. De quoi rentabiliser votre logement pendant vos vacances.

7. Le décalage d’emprunt

Une technique qui va probablement être très controversée et qu’on ne peut pas conseiller aux débutants tellement elle est risquée et pourtant certaines personnes l’utilisent. Acheter un bien avec un emprunt et négocier une grande période de décalage d’emprunt comme 2 ou 3 ans. Puis, au bout de cette période, revendre plus cher que le coût coût d’acquisition et des frais de notaire. Si vous avez choisi un décalage total alors vous ne sortirez pas d’argent de votre poche pendant cette période sinon vous paierez au moins les intérêts de l’emprunt. Négocier un décalage d’emprunt immobilier pour cette durée n’est pas chose aisée mais c’est possible. Cette technique de « house hacking » ne tient debout que si vous avez acheté votre bien immobilier plus bas que le prix du marché et que vous tablez sur une évolution des prix de l’immobilier constante.

8. (Bonus) Laisser sa place et se loger dans un logement moins couteux

C’est une technique bonus parce qu’il faut vraiment être motivé et avoir un peu d’organisation pour la mettre. Si vous avez la chance d’habiter dans un endroit assez coté (endroit touristique, bel appartement, centre-veille, etc.), il est fort probable que ce même appartement sur un site comme Airbnb soit à un prix à la nuitée assez élevé. Dans ce cas, pourquoi ne pas mettre son logement sur une plateforme de location courte durée et, si vous avez des clients leur laisser la place et dormir dans une chambre d’hôtel ou chez des amis/de la famille.

Par exemple, supposons que votre logement se loue 80 € à la nuitée sur Airbnb, et, que vous pouvez vous loger pour moins cher (voir gratuitement) temporairement. Cela vaut peut être le coup de laisser son logement quelques jours pour compléter ses fins de mois. C’est une technique qui ne sera pas adaptée à tout le monde (loin de là) mais qui peut être très utile dans les villes comme Paris pour des petites surfaces de type studio et si vous avez de la famille ou des amis vivants à proximité.

En conclusion sur le house hacking

Il existe en réalité plein de techniques pour diminuer le coût de son logement. Certaines sont plus facilement applicables que d’autres selon votre situation. La rentabilité des différentes techniques est évidemment variable. Il ne faut pas négliger l’impact positif que ces techniques pourraient avoir sur vos finances. Allant jusqu’à dans le meilleur des cas à l’équivalent de se loger gratuitement.

Envie de recevoir d’autres conseils pour améliorer ses finances et être plus indépendants ? Abonnez-vous à la newsletter du Millenial Indépendant !

Photo par Jessica Furtney  Joseph Albanese sur Unsplash

Leave a Reply