Ces 6 compétences indispensables qui valent de l’or en 2020

Avec notre système éducatif actuel, on demande aux étudiants de s’orienter dans une formation afin d’obtenir un métier qu’ils exerceront une très grande partie de leur vie. Aujourd’hui, j’aimerais parler avec vous, non pas forcément de métiers, mais de compétences que je pense indispensables. J’ai remarqué qu’un certain nombre de compétences ou de « savoir-faire » avait une valeur inestimable de nos jours, selon moi, pour celui qui souhaite devenir indépendant ou entrepreneur sur le web (mais pas que). Bref, celui qui voudrait s’en sortir de manière non conventionnelle (en clair ne pas trouver un travail dans un job peu intéressant et bosser jusqu’à 67 ans). Cet article n’est basé sur absolument aucune étude parce qu’à ma connaissance, il n’en existe pas. J’aimerai juste partagé avec vous ce qui me semble être des compétences indispensables qu’il faut avoir pour faire face au monde d’aujourd’hui.

Évidemment, je n’ai pas dit qu’il faut toutes les maitriser, je dis simplement que si vous êtes à l’aise avec l’une d’entre elles, vous avez probablement une sacrée corde à votre arc qu’il serait dommage de ne pas exploiter. Et j’insiste sur le fait qu’il ne s’agit là que de mon opinion, que je peux me fourvoyer et que je serai ravi d’entendre votre avis sur le sujet dans les commentaires de cet article.

Les compétences indispensables (qui valent de l’or)

1ère compétence indispensable : Savoir coder

1) Savoir coder.

Ok, je prêche un peu pour ma paroisse.Je ne sais plus si je l’ai déjà mentionné sur ce site, mais je suis avant tout ingénieur informatique en freelance depuis quelques années maintenant. Je suis spécialisé en développement web. Et, oui, je pense qu’aujourd’hui savoir coder est une compétence importante au 21e siècle. Mais en réalité, tout ne tourne pas autour du code. Aujourd’hui, être à l’aise avec toutes les nouvelles technologies de l’informatique permet à toute une génération de « Maker » de créer leur propre business et leur propre service de la manière la plus ingénieuse possible.

Aujourd’hui, on trouve tout un tas d’outils, de services, d’api (interface de programmation), de SAAS (Software as a service), de robot, qui assemblait les uns les autres permet à des gens qui ont, au final, peu d’expertise dans le domaine du développement informatique de créer des véritables services et des business à part entière. Aujourd’hui, le mouvement des no-coders utilisent des outils comme Zapier, Excel, airtable, slack, et j’en passe tellement la liste est longue), et cela, comme le nom l’indique, nécessite en réalité très peu de code. Mais des connaissances dans les technologies et surtout beaucoup de malice. Et je suis fasciné à chaque fois par tant d’ingéniosité et de rapidité d’exécution.

Plus d’informations :

2ième compétence indispensable : Créer du contenu visuel

2) Créer des visuels

Je parle ici, pour une très grande majorité, des infographistes, qui sont capables de créer des images à partager sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, tout passe par le visuel. Quand on a les compétences pour mettre en image de l’information ou de la donnée, deux éléments clés de notre quotidien, on a de l’or dans les mains. Et d’autant plus à l’âge des réseaux sociaux quand on sait que ce sont les posts avec les images qui sont les plus partagées.

Et pour continuer sur les réseaux sociaux, si vous êtes doué pour le montage photo, ou l’infographie, vous pouvez créer n’importe quel contenu sur des sites orientés images comme Pinterest, Instagram ou encore Facebook. De quoi générer beaucoup d’engagements et de la viralité, autrement dit du clic et du partage.

Mais c’est également valable pour les artistes. Peintres, sculpteurs, photographes, dessinateurs… (Oui Brice, c’est à toi que je parle). Même si ici on ne parle pas de donnée ou d’informations (quoique les dessins satiriques existent…). Vous avez la chance de pouvoir créer du contenu visuel. De quoi fédérer une audience.

3ième compétence indispensable : savoir bricoler

3) Savoir bricoler

Première compétence indispensable qui n’est pas en rapport avec un ordinateur ou internet. Certaines personnes (pas moi) sont naturellement douées de leurs mains et sont capables de bricoler. C’est toujours utile pour réparer les petits dégâts d’usure dans votre habitation qui peuvent arriver de temps en temps. Mais si vous êtes vraiment doué pour le bricolage et que vous aimez ça. Vous devriez peut-être vous mettre à faire de la rénovation immobilière. Alors évidemment, je ne parle pas forcément de retaper de A à Z une ruine. Mais pour avoir récemment (fait) rénové deux biens immobiliers, on atteint très vite des montants très conséquents en travaux dont la très grande majorité est le coût de la main d’œuvre.

Si en plus vous êtes déjà un professionnel du bâtiment (électricien, plombier, carreleur, que sais-je) il est fort à parier que vous êtes déjà un peu « touche à tout ». Que vous avez accès à du matériel à prix plus intéressant qu’un particulier. Et que vous avez déjà tout un tas d’accointances avec des personnes dans des corps de métiers dont vous n’avez pas les compétences qui pourraient filer un coup de main.

Je sais que c’est du boulot de rénover un bien immobilier. Je sais que ça coûte de l’argent. Et je sais aussi qu’en faisant soit même ses travaux on ne peut pas en profiter pour défiscaliser tout un tas de choses. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser qu’aujourd’hui, au vu des possibilités (financières) qu’offre l’immobilier, être un bricoleur né est une compétence qui vaut de l’or.

Possibilités:

  • Rénover des biens immobiliers
  • Investir dans l’immobilier
  • Mettre en location des biens immobiliers
  • Revendre des biens immobiliers
  • Faire des achat / reventes de résidences principales
  • Ne pas avoir à cracher des €, au moindre pépins dans la baraque.
4ième compétence indispensable : le copywriting

4) Savoir écrire des histoires

Avez vous déjà vu, lu ou entendu, sur des blogs, des vidéos ou des réseaux sociaux, des textes captivants, qui donnent envie de poursuivre l’écoute ou la lecture ? Il y a de grandes chances pour qu’il y ait un copywriter derrière tout ça. Le copywriter va rédiger un texte d’une telle manière qu’il va (ou tout du moins, est censé) captiver son audience. On en trouve beaucoup sur Linkedin (mais pas que) en ce moment. Quand on est habitué, on arrive à reconnaitre à 10 bornes à la ronde ce style d’écriture et dans bien des cas il faut avouer que le discours perd un peu en spontanéité. Et on à l’impression de lire un robot qui raconte une histoire.

Mais ce n’est pas pour la beauté de la prose que le copywriter raconte une histoire. Il rédige un discours parfaitement rodé dans l’unique but d’arriver à ses fins. Vous faire partager cette publication Linkedin, vous faire inscrire à cette newsletter ou encore vous convaincre d’acheter son produit sur une page de vente. Bref, vous amenez à faire ce qu’il souhaite.

5ième compétence indispensable : Le montage vidéo

5) Faire du montage vidéos

Je suppose que tout le monde connait Youtube. En revanche, savez-vous que YouTube est le deuxième site le plus visité au monde juste derrière Google. Ce qui signifie que si vous êtes à l’aise avec le montage vidéo vous pouvez potentiellement créer du contenu qui peut-être vu sur le deuxième site le plus fréquenté du monde. Bien qu’aujourd’hui il existe des moyens accessibles de faire des vidéos, il est en revanche difficile de réaliser une vidéo de qualité qui générera beaucoup d’engagements.

Et bien évidemment, il n’y a pas que YouTube d’autres plateformes comme Dailymotion, Viméo peut vous aider à diffuser vos vidéos.

6ième compétence indispensable : Le growth hacking

6) Savoir utiliser le Growth hacking

Le growth hacking est un ensemble de techniques qui permet une croissance rapide par tous les moyens d’un service ou d’un produit. Bref de son entreprise. C’est en réalité bien plus que du marketing des temps modernes c’est carrément un état d’esprit qu’il faut avoir. Elle pourrait être comparée à la mentalité « indie maker » du premier point.

Les growth hacker sont capables de mettre en place des stratégies innovantes et, excuser moi du terme qui est un peu utilisé dans tous les sens en ce moment, « disruptive pour » arriver à leur fin. Une manière inhabituelle de ramener de gens sur son service ou son produit.

Plus d’informations :

Pourquoi ces compétences sont indispensables ?

Comme je l’ai dit en introduction être à l’aise d’en ces compétences permet de devenir indépendant. Hormis le point numéro 3 qui est une compétence qui facilite et accélère l’investissement dans l’immobilier. Les autres points sont des compétences que je trouve indispensables pour également augmenter ses revenus car elles permettent de:

  • Créer un service ou un produit (point numéro 1)
  • Fédérer une audience (2,4 YouTube, Instagram, etc.)
  • Promouvoir ce service ou cette audience (6, 5)
  • Vendre ses services (5)
  • D’automatiser des tâches ou des business (1)
  • De faire de l’achat revente de compte Instagram (2)
  • De faire de l’affiliation (2,5)

Si vous connaissez une personne qui possède ces compétences indispensables et qu’il n’est même pas au courant de l’or qu’il a dans les mains, rendez-lui service et partagez-lui cet article !

Photo par Kelly Sikkema, Josefa nDiaz, Nolan Issac, Patrick Fore, Wahid Khene, Webaroo, Branko Stancevic sur Unsplash

2 Comments

  1. Article super intéressant qui donne des idées contre la procrastination !
    Ce sont des compétences que l’on peut acquérir et améliorer le soir après le travail, ou bien le weekend (le bricolage).
    J’aimerais beaucoup m’améliorer en design, mais aussi en bricolage. Je sors de ma zone de confort en ce moment en travaillant la terre de mon jardin, moi qui n’ai jamais été manuelle alors que petite je passais mes journées à construire des cabanes.
    Je rajouterai à cette liste : savoir vendre (donc acquérir des compétences commerciales), savoir s’exprimer avec aisance à l’oral. On peut s’entraîner avec la boulangère du coin, chez le coiffeur, en faisant du small talk. Prendre le téléphone au lieu d’envoyer des mails, et petit à petit gagner en assurance.
    Savoir vendre n’est pas donné à tout le monde, mais ça s’apprend.

    Merci pour ce billet.

    • Hello, Merci d’avoir pris le temps de lire et de commenter !

      Effectivement savoir vendre c’est une qualité qui s’apprend c’était ce que je voulais mettre en avant avec le copywriting.

      Je vois qu’on est beaucoup à ce mettre au bricolage et au jardinage en cette période de confinement xD

Leave a Reply