Ce que le théorème du singe nous révèle.

Le théorème du singe est une expérience scientifique imaginaire. L’énoncé du théorème s’articule comme suit :

L’énoncé du théorème du singe

Des singes sont isolés dans une pièce dans laquelle se trouvent des bananes en haut d’une échelle. Dès qu’un singe commence à grimper à l’échelle pour récupérer les bananes alors l’ensemble des singes se prend une douche froide, ce qui leur est très désagréable.

Avec le temps, les singes ont compris que chaque fois que l’un d’entre eux grimpait à l’échelle, ils se prenaient une douche froide. Alors, ils empêchent quiconque de monter à l’échelle.

Au bout d’un certain temps, les scientifiques remplacent un des singes isolés par un nouveau singe. Attiré par les bananes, celui-ci tente de se diriger vers l’échelle avant de se faire violemment arrêter par les autres singes. Puis, les scientifiques continuent de remplacer l’un après l’autre les singes à l’isolement avec de nouveaux singes qui continuent à adopter le même comportement. C’est-à-dire réprimander quiconque tente de grimper à l’échelle. Jusqu’à ce que tous les singes soient remplacés.

Les singes continuent d’empêcher quiconque de grimper à l’échelle par habitude alors qu’aucun d’eux ne sait en réalité pourquoi ils font ça dans la mesure où aucun d’eux n’était là à l’origine (et donc aucun d’eux n’a pris une douche froide).

Un théorème imaginaire ?

Cette expérience décrite au-dessus n’est qu’imaginaire et n’ait jamais été expérimentée. Mais une autre expérience similaire à, quant à elle, était réalisée.

Des individus, dans une salle d’attente de médecin, se lèvent de leur siège lorsqu’un bip retentit. La majorité sont en réalité des complices. Bien sûr, les personnes qui ne sont pas des complices font de même pour se conformer au groupe. Petit à petit, les individus complices quittent la salle d’attente pour laisser place à une nouvelle génération d’individus qui ne sont pas complices. Et pourtant, il continue de se lever à chaque bip alors qu’aucun ne sait pourquoi il doit faire ça.

Qu’est-ce que vient faire le théorème du singe ici ?

Alors, vous vous demandez probablement ce que vient faire le théorème du singe sur un site qui parle d’intelligence financière. Réfléchissez une minute, et essayons de transposer le postulat de ce théorème à nos propres vies.

Et si, dans notre quotidien, nous faisions quelque chose sans réellement savoir pourquoi ou alors parce que le « groupe » nous a dit que c’est ce qu’il fallait faire ?

Alors évidemment, il n’est pas question là non plus de tout remettre en question et de partir vivre en bagne dans la forêt et chasser des écureuils parce que, après tout, pourquoi pas, mais plus de se poser la question. « Et si dans ma vie j’étais en train de faire quelque chose qui n’a en réalité plus aucun sens aujourd’hui. Mais, par habitude, tradition, ou parce qu’on m’a dit de le faire, alors je le fais ? »

Une mise en garde tout de même

Avant de donner plusieurs exemples de ce qu’on devrait ou pourrait remettre en cause (ou des exemples de ce qui a déjà été remis en cause) j’aimerai apporter une précision. Par expérience, il y a deux types de réactions possibles.

  • Soit la personne est plutôt ouverte d’esprit. Alors, elle va accueillir cette nouvelle opinion à bras ouvert et se dira, même si elle n’est pas d’accord avec tout : « Et après tout, pourquoi pas ? ».
  • Soit la personne est très réfractaire à cette nouvelle opinion. Dans ce cas , si la personne est réfractaire parce que la nouvelle opinion est contraire à ses convictions et à ses valeurs ou quoi que ce soit alors : très bien. Aucun problème. Chacun a le droit d’avoir sa propre opinion. En revanche, si c’est parce que la personne vit dans le déni, dans ce cas le réveil risque d’être très (très) douloureux.

J’appelle ça « Le réveil ». Imaginez, vous marchez les yeux fermés dans la nature. Vous sentez une légère brise vous caresser le visage (je suis très poète aujourd’hui). D’un coup, vous ouvrez les yeux et vous vous rendez compte que vous êtes à 10 cm du bord d’une falaise de 200m de hauteur et vous avez un énorme vertige suivi d’un réflexe de reculer d’un mètre. Vous ne pensiez pas que vous étiez si près du vide. C’est ça le réveil.

Bref, quelle que soit votre opinion sur le sujet, soyez juste sûr que vous ne serez pas dans une posture que vous risquez de regretter plus tard. Après cet aparté, passons aux exemples.

Quelques exemples…

…avec le travail…

Travailler toute sa vie dans une boite n’a plus aucun sens aujourd’hui si vous souhaitez bien vivre. Ce n’est pas en étant salarié qu’on s’enrichit (suffisamment). Comme je l’explique déjà dans l’article « comment augmenter ses revenus », les revenus que vous allez avoir par votre salaire sont forcément capés. Que ça soit par votre diplôme, le secteur, ou l’ancienneté pour donner quelques facteurs parmi bien d’autres. Et les métiers qui permettent d’avoir un niveau de revenu conséquent (sans pour autant ne jamais être démesuré) sont possibles qu’avec des sacrifices dans la plupart des cas. Pression au travail, horaire impossible, grosse responsabilité etc. Si vous voulez réellement vous enrichir alors il faudra probablement trouver une autre stratégie.

Par extension, le travail ne permet plus aujourd’hui de vivre. Cela peut paraitre un peu fort de café ce que je dis, mais malheureusement il est aujourd’hui difficile de s’en sortir avec des salaires modestes selon notre situation. Le travail ne paie plus. Et si vous bossez comme un dingue pour espérer avoir une promotion alors, je suis dans le regret de vous dire qu’elle n’améliorera probablement pas votre situation. Déjà parce qu’on a tendance à augmenter notre style de vie et nos dépenses dès que nos revenus augmentent et deuxièmement la promotion viendra certainement avec son lot de contraintes qui fait que vous ne gagnerez pas forcément au change.

…mais pas que.

Votre retraite ne sera probablement (certainement) pas suffisante pour vous permettre de vivre décemment lorsque vous serez en âge de la prendre. Et même si vous avez une retraite décente après des années de cotisations il est fort à parier que vous n’aurez pas non plus la santé pour en profiter dans de bonnes conditions. N’attendez pas la veille de la retraite pour vous rendre compte de ça. J’en parle un peu dans l’article sur la réforme de la retraite.

Mettre de l’apport dans l’achat d’un bien immobilier ce n’est pas du tout optimisé. On nous « conseille » souvent de mettre le maximum d’argent en apport pour acheter un bien immobilier afin d’avoir le plus petit emprunt possible. C’était un conseil intelligent au temps de nos grands-parents ou les taux d’intérêt des emprunts étaient très élevés (mais les prix beaucoup plus bas). Ce n’est aujourd’hui plus du tout le cas avec des taux d’intérêt très bas. Il est plus judicieux d’investir l’apport dans des placements qui rapportent plus que pour rembourser un prêt avec des intérêts bancaires très bas.

Mais heureusement pour nous …

Même si les quelques exemples du dessus peuvent sembler pessimistes, il y en a d’autres, bien plus positifs pour nous !

En réalité, rien n’indique qu’on soit obligé de prendre une seule retraite à 62 ans (pour l’instant …). C’est Tim Ferriss dans son bouquin la semaine des 4 heures qui a popularisé le concept de mini-retraite. C’est tellement intelligent. Au final, faire un break de 6 mois à un an ce n’est pas SI infaisable que ça. Et si vous vous posez la question de comment faire niveau argent, normalement la lecture de ce site devrait vous donner quelques pistes.

Le télétravail, on en parle ?

Il n’est plus nécessaire de se rendre au travail pour travailler. Le télétravail est très à la mode en ce moment en France bien que malheureusement encore peu répandu (ou tout du moins partiellement, du genre un jour par semaine). Je sais très bien que tous les emplois ne sont pas accessibles au télétravail, pourtant si vous avez la possibilité de travailler à distance à plein temps alors vous devez absolument saisir cette occasion, c’est probablement la meilleure manière pour augmenter rapidement et drastiquement votre qualité de vie. Vous pourrez choisir où vous allez habiter et donc certainement des régions moins coûteuses, vous allez avoir paradoxalement plus de choix (surtout si vous regardez à l’international). Par conséquent, et toujours paradoxalement, vous aurez moins d’inquiétude si vous perdez votre travail vu que vous pourrez toujours en retrouver un en télétravail et vous avez littéralement toute la planète qui est un recruteur potentiel.

Je sais, encore une fois, que c’est facile à dire et probablement pas si simple dans la pratique surtout selon le métier que vous exercez. Mais plus sérieusement, est-ce-que votre travail est faisable à distance ? Avez-vous commencé à chercher des opportunités en 100% télétravail ? Avez-vous regardé à l’international. Si vous ne parlez pas anglais, il est temps de s’y mettre ! Et si votre métier ne le permet vraiment pas, avez-vous pensé à une reconversion professionnelle vers un métier qui le permet ? L’idéal serait d’avoir sa propre entreprise. Mais comme ce n’est pas forcément si simple que ça, un métier en télétravail peut déjà faire l’affaire.

En conclusion du théorème du singe

Voici ce qu’on peut dire sur le théorème du singe et de ce qu’il m’évoque au quotidien. Et vous ? Avez-vous des exemples à donner ? De ce que la population à l’habitude de faire, mais qui n’a en réalité plus aucun sens aujourd’hui ? Ou tout du moins qui questionne certaines habitudes ?

Photo par James Spencer sur Unsplash

Laisser un commentaire